11-dec 

Le baseball, un sport made in US

Le baseball et le softball sont des sports collectifs, chaque équipe compte neuf joueurs. Ce ne sont pas des sports de contact physique.

Ces disciplines comportent toutes sortes d’actions qui se déroulent durant le jeu : frappe, course, lancer.  La rapidité de l’esprit devant les innombrables situations de jeu, font de ces jeux des sports de première classe.

Dans cette optique, il y a lieu de noter que ces jeux :

  1. N'impliquent pas la notion de balle que l'on tente de mettre dans un but ou panier.
  2. Ne sont pas axés sur le temps. Par conséquent, chaque équipe dispose d'un nombre égal d'occasions de marquer des points. Une partie dure environ deux heures.

Chaque équipe a pour but de marquer plus de points que son adversaire afin de gagner la partie.

Le softball est une variation du baseball qui se joue en salle et en plein air.  Inventé au début du XX° siècle par des joueurs de baseball désireux de pouvoir continuer la pratique du baseball pendant l’hiver.

Le baseball en Belgique

Photo BaseballLe baseball fit son apparition en Belgique dans les années vingt.  C’est sur les quais anversois que les marins japonais s’adonnaient à cette discipline.  Très vite des jeunes Anversois se mirent à ce sport, entièrement nouveau pour eux.

Avec quelques Japonais du monde des affaires, les Anversois, qui s’étaient exercés à ce sport, décidèrent de créer des clubs ; les « Antwerpen Black Cats » et les « Antwerpen Pionners ».  Ensuite, des membres du personnel de Bell Téléphone et de General Motor formèrent, eux aussi, deux clubs.

Des rencontres entre clubs furent organisées.  Celles-ci devinrent officielles et d’autres même internationales.  En effet, les Hollandais, connaissant ce sport depuis longtemps, décidèrent de jouer «entre pays » à Amsterdam, Anvers ou Harlem.

C’est en 1936 que la Belgique créa sa propre fédération et officialisa les activités des clubs anversois.

Pendant la guerre 40-45, le Baseball stagna ; les importations de matériel d’Amérique et du Japon étant freinées.  A la libération, le Baseball reprit de plus belle.  Sous l’impulsion de G.I.’s américains, en garnison à Anvers, un plus large public put connaître ce sport et, par conséquent, de nouveaux clubs virent le jour.Photo Baseball

En 1953, se créa la Fédération Européenne de Baseball (F.E.B.).  C’est sous son égide, que fût organisé, à Anvers, le premier championnat européen. En 1955 à Barcelone et en 1956 à Rome, l’équipe belge se comporta brillamment puisqu’elle se classa deux fois seconde.

Durant une dizaine d’années, la Belgique disparut du sommet pour y revenir en 1967 et remporter, à Anvers, le dixième championnat d’Europe.

C’est seulement à partir de la fin des années ’80 que le Baseball est apparu sur le reste du territoire belge. Les premiers clubs qui s’installèrent en dehors de la province d’Anvers furent ceux de Louvain et Zonhoven.

En 1986, la Fédération devint la Fédération Royale Belge de Baseball et Softball (F.R.B.B.S.).

Photo Baseball1988 voit la création de deux clubs francophones. Tous les deux basés à Liège, ce sont les clubs des Rebels et des Brown Boys. C’est le grand départ du baseball francophone.

La Fédération est scindée en deux ligues, gérées de façon autonome, mais participant ensemble à un championnat national.  Ainsi, la Fédération est composée de la Ligue Francophone Belge de Baseball et Softball (L.F.B.B.S.) et de la Vlaamse Baseball & Softball Liga (V.B.S.L.).

Depuis, le trophée de Champion de Belgique et de Vainqueur de la Coupe d’Europe B ont déjà trônés dans les locaux du club des Namur Angels (premier champion francophone de l’histoire belge).  En LFBBS, se sont maintenant 13 clubs qui couvrent le sud du pays et animent le championnat.